Les Examens

Infiltrations

Vous devez passer une infiltration ostéo-articulaire ou rachidienne

Principe :
Cette procédure consiste à injecter, après anesthésie locale, un médicament anti-inflammatoire à l’aide d’une aiguille dans la région douloureuse. Ce geste est réalisé le plus souvent en salle de radiographie, sous échographie ou en salle de scanner. Cela permet au radiologue un guidage très précis de l’aiguille, quasi indolore avec un maximum de confort pour le patient et une durée d’examen d’environ 15 minutes.

Que devez-vous faire ?

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun

Il est conseillé d’aller aux toilettes avant l’infiltration

Vous devez vous présenter le jour de l’examen muni :

– De l’ordonnance
– Des examens antérieurs en rapport avec l’infiltration
– Des produits prescrits pour l’infiltration (produit de contraste et anti-inflammatoire)

Vous devez préciserez si vous avez :

– Des allergies, en particulier à l’iode (vous le préciserez à la prise de rendez-vous pour bénéficier d’une prémédication)
– Si vous êtes diabétique
– Si vous souffrez d’hypertension
– Si vous prenez un traitement par anticoagulant ou aspirine (à signaler à la prise de rendez-vous)
– Si vous souffrez d’une infection ou avez de la fièvre
– Si vous avez une possibilité d’être enceinte

Déroulement de l’examen

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l’examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le dos pour une infiltration articulaire et sur le ventre pour une infiltration du rachis.

Une désinfection cutanée de la région à infiltrer sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile.

Il sera très important de ne pas bouger pendant l’infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés. A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin.

Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d’éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L’amélioration ne surviendra que 24 à 48 heures après l’infiltration, la prise d’antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur.

Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

Grossesse et Rayon X

Pour tous les examens radiologique, si vous pensez être enceinte il est très important de le signaler lors de la prise de rendez-vous ou au personnel médical au moment de l’examen.

Les différentes infiltrations

 

Indication:
Névralgie cervicobrachiale douloureuse (c’est à dire douleurs cervicales irradiant dans un bras) sur hernie discale ou uncarthrose (arthrose latérale) cervicale, prouvée sur une IRM et/ou un scanner du rachis cervical

Préalable:

Tout patient consultant pour une infiltration du rachis cervical sera vu préalablement en consultation par le radiologue pratiquant le geste.

Cette consultation spécialisée permettra de:
- vérifier la concordance entre les symptômes du patient et des images IRM et/ou scanner
- vérifier l’absence de contre indication au geste
- d’informer le patient des risques et des bénéfices attendus
- d’expliquer le déroulement du geste
- de compléter le bilan d’imagerie si nécessaire

Déroulement du geste:
Nous pratiquons les infiltrations articulaires postérieures du rachis cervical sous contrôle scanner car l’espace articulaire à atteindre est extrêmement petit et le scanner permet une meilleure précision et donc une meilleure sécurité pour le patient.

La procédure commence par un scanner de repérage. Le patient est positionné sur le ventre.

Après un nettoyage rigoureux de la peau (à 4 reprises) et la pose d’un champ stérile, on effectue une anesthésie sous la peau puis on ponctionne l’articulation postérieure cervicale par voie postérieure (c’est à dire d’arrière en avant). On effectue plusieurs contrôles scanners pour vérifier que le trajet de l’aiguille suive la bonne direction. Une fois l’articulation atteinte, on injecte un produit de contraste permettant de vérifier le bon passage du produit à l’endroit souhaité. Puis on injecte un produit anti-inflammatoire pour soulager les douleurs.

Pendant toute la procédure, il est important que le patient ne bouge pas car le geste est extrêmement minutieux et précis.

Il est possible que l’injection du produit déclenche les douleurs habituelles cervicales irradiant dans le bras.

Après l’infiltration, le produit met généralement 5 à 7 jours pour commencer à faire effet.

Il est possible que les douleurs habituelles soient légèrement augmentées dans les 24 à 48 heures suivant le geste.

Ce geste peut être fait une nouvelle fois si nécessaire si les douleurs persistent ou récidivent.

Infiltration Rachidienne 01Indication

- Hernie discale symptomatique résistante à un traitement médical bien conduit.
- Arthrose inter-apophysaire postérieure.

Déroulement

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l'examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le ventre. Une désinfection cutanée de la région à infiltrer sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile.

Il sera très important de ne pas bouger pendant l'infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés.

Après anesthésie locale, la ponction et l’infiltration seront réalisées sous contrôle scopique ou scannographique.

A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin.

Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d'éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L'amélioration ne surviendra que 48 à 72 heures après l'infiltration, la prise d'antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur.

Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

Prendre rendez-vous

infiltration de l'épauleIndication

- Douleurs secondaire à des ruptures de la coiffe des rotateurs

- Tendinopathie calcifiante

- Bursite sous acomiale

- Capsulite rétractile

Déroulement

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l'examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le dos. Une désinfection cutanée de l’épaule sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile. Il sera très important de ne pas bouger pendant l'infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés.

Après anesthésie locale, la ponction de l’articulation gléno-humérale ou de la bourse sous acromiale (selon les indications) et l’infiltration seront réalisées sous contrôle scopique.

A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin. Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d'éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L'amélioration ne surviendra que 48 à 72 heures après l'infiltration, la prise d'antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur.

Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

infiltration de la hanche 01Indication

- Coxarthose congestive symptomatique résistante à un traitement médical bien conduit.

- Conflits psoas-prothése (sous scanner)

- Tendino-bursites du moyen fessier

Déroulement

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l'examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le dos. Une désinfection cutanée de la hanche sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile. Il sera très important de ne pas bouger pendant l'infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés.

Après anesthésie locale, la ponction de l’articulation coxo-fémorale et l’infiltration seront réalisées sous contrôle scopique.

A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin. Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d'éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L'amélioration ne surviendra que 48 à 72 heures après l'infiltration, la prise d'antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur. Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

infiltration du genou 01Indication

Gonarthrose résistante à un traitement médical bien conduit.

Déroulement

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l'examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le dos. Une désinfection cutanée du genou sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile. Il sera très important de ne pas bouger pendant l'infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés.

Après anesthésie locale, la ponction du genou et l’infiltration seront réalisées sous contrôle scopique.

A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin. Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d'éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L'amélioration ne surviendra que 48 à 72 heures après l'infiltration, la prise d'antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur. Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

infiltration des articulations périphériques 01Indication

-Rhumatisme inflammatoire

-Arthropathie dégénérative ou microcristalline résistante au traitement médical (typiquement poignet, les articulations métacarpiennes du pouce, Métacarpo-phalangienne et inter phalangienne proximale)

Déroulement

Vous serez pris en charge par un manipulateur qualifié qui vous expliquera le déroulement de l'examen et vous mettra en confiance car une coopération de votre part est importante pour la bonne réalisation de l’infiltration.

Vous serez installé sur le dos. Une désinfection cutanée de l’articulation concernée sera réalisée et un champ stérile sera mis en place, toute la procédure étant réalisée de façon stérile. Il sera très important de ne pas bouger pendant l'infiltration, le radiologue et le manipulateur resteront présents à vos côtés.

Après anesthésie locale, la ponction de l’articulation concernée et l’infiltration seront réalisées sous contrôle scopique.

A la fin du geste un pansement sera mis en place, vous le retirerez le lendemain matin. Toutes les consignes vous seront données par le radiologue, en particulier celle d'éviter toute activité physique pendant 48 heures.

L'amélioration ne surviendra que 48 à 72 heures après l'infiltration, la prise d'antalgique est donc conseillée durant cette période si persistance de douleur. Un délai d’un mois doit être respecté entre deux infiltrations Un maximum de trois infiltrations pourra être réalisé dans la même région sur une période d’un an.

L’échographie offre une alternative intéressante pour les infiltrations des articulations superficielles, tendons périphériques en permettant de suivre le trajet de l’aiguille sans rayons X, ni injection de produit de contraste iodé. Cette technique permet d'infiltrer les tendinopathies notamment les tendinopathies du poignet, épicondylites du coude, les bursites, les articulations pathologiques et de réaliser des ponctions-aspirations de calcifications tendineuses